dimanche 24 novembre 2013

ALAÏA AT THE PALAIS GALLIERA :
" The art and the manner of fashioning a second skin "
" L'art et la manière de confectionner une seconde peau "


The re-opening of the Palais Galliera is the occasion to present an exhibition on the couturier Azzedine Alaïa. Born in Tunisia, he did architecture studies before being interested by fashion.

La réouverture du Palais Galliera est l'occasion de présenter une exposition sur le couturier Azzedine Alaïa. Né en Tunisie, il étudie l'architecture avant de s’intéresser à la mode, ce qui marquera profondément son travail.

" I dressed women directly on the body, by intuition,. This is how I got my intuition. "
" J'ai habillé les femmes à même le corps, à l'instinct, j'en ai tiré mon enseignement. "

He drape fabrics around the woman body like architecture. He's more a sculptor than a couturier : he works on anatomical volumes first, and then the material marry the shape of the body, not in reverse order. He emphasize hips, creating dresses like second skins that merges with body.

Le tissu, il en fait un usage topographique, créant une réelle architecture autour du corps de la femme, travaillant aussi bien le flou que le structuré.Son travail s'apparente plus a celui d'un sculpteur qu'a un couturier : il travaille les volumes anatomiques d'abord, le tissu se dompte au gré cette architecture corporelle sans jamais la contredire.  Il magnifie les hanches, crée des robes aux allures de seconde peaux qui se confondent avec le corps.

He's a magician of the stretch knitwear that fit perfectly the femminines curves, to cover in order to show it. He put rivets here and then, he tests the laser cut, with his favorite material : skin. Calfskins, lambskin, ostrich or crocodile leather, he gives suppleness to the harder skins. Alaïa's skin is sensual, animal, raw and soft in the same time, like an armour, it protect and decorate.

Il se fait magicien des mailles stretch qui viennent épouser a la perfection les courbes féminines, en les recouvrant pour mieux les dévoiler. Il vient placer des rivets ici et là, ou expérimente les découpes laser, avec une matière de prédilection : la peau. Cuirs de veau, d'agneau, d'autruche ou de crocodiles, il donne une souplesse aux peaux les plus dures et les plus indomptables. La peau d'Alaïa est sensuelle, animal, a la fois brute mais douce, comme une armure, elle protège et pare.

Alaïa is probably on the last real "couturiers", thinker and player of his own ideas, doing things depending on his mood, out of the vagaries of fashion. He imposes his ideas, refuses the trends, and not conforming to the fashion system and its fashion weeks, he goes freely throught the time. In love with women, it's mutual, because there's an " Alaïa women " like there's a Saint Laurent women, a certain type of body but above all... of attitude.

Alaïa reste probablement l'un des derniers véritables "couturiers", penseur et acteur de ses propres idées, poursuivant sa route au gré de ses envies, en dehors des caprices de la mode. Il impose ses idées, refusant les tendances, et choisis de ne pas se conformer au système de la mode et de ses fashion week, traversant le temps de manière totalement libre. Amoureux des femmes, elles le lui rendent bien, il existe une " femme Alaïa " comme il existe une femme Saint Laurent, un certain type de corps mais surtout... d'attitude.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire